CHABRIER Antoine, François

Né le 9 mai 1809 à Bordeaux, marié, un enfant. Menuisier dans cette ville. Les rapports de police disent de lui : « Passe pour un rouge, démagogue de 1848, faisait partie de la députation des ouvriers qui se porta sur la préfecture pour demander des secours... » Le 30 avril 1856, il fut condamné à deux ans d’emprisonnement, 500 francs d’amende et cinq ans d’interdiction des droits civiques, comme coupable d’avoir fait partie de la société secrète la Militante. Voir Barrier*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article28333, notice CHABRIER Antoine, François, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 29 décembre 2016.

SOURCE : Arch. Dép. Gironde, série M. Police générale. Hommes dangereux. — Journal des débats politiques et littéraires, 5 mai 1856, p. 3, 1ère col.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément