ADASSUS Charles

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Mort le 20 novembre 1932 ; cheminot ; syndicaliste et militant socialiste SFIO des Hautes-Pyrénées, secrétaire de l’Union départementale CGT ; conseiller municipal de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Charles Adassus refusa de suivre la majorité des syndiqués des Hautes-Pyrénées à la CGTU en 1922. Il reconstruisit une Union départementale CGT dont il assura le secrétariat. Les débuts furent difficiles, les unitaires gardant le contrôle de la Bourse du Travail de Tarbes. Au début de l’année 1923, l’UD groupait huit cents adhérents, en avril 1925, les effectifs atteignaient dix-huit cents, répartis en dix-huit syndicats (congrès départemental du 26 avril 1925). Les progrès furent constants au cours des années suivantes, le nombre de timbres placés passa de 19 790 en 1927 à 26 446 en 1928. L’année suivante, quarante syndicats confédérés participaient à l’UD, les principaux étant ceux de l’Arsenal, des cheminots, des PTT, des instituteurs et des employés communaux. Adassus secrétaire général, était entouré des secrétaires adjoints Georges Serres*, Gaston Delmas*, Costalot*, du trésorier général Bégué*, du trésorier adjoint Laffon* et de l’archiviste Pujo*.

Charles Adassus militait au sein de la section SFIO de Tarbes. Il fut un des trois conseillers municipaux socialistes élus en mai 1925 sur une liste radicale - voir Georges Tanesse*. Candidat aux élections législatives d’avril 1928, dans la circonscription d’Argelès-Gazost, il recueillit 5,78 % des voix des électeurs inscrits.

Affaibli par la maladie, Charles Adassus abandonna ses fonctions syndicales vers 1930. Il resta membre du bureau de l’UD comme archiviste puis comme trésorier, jusqu’à son décès. Georges Serres* lui avait succédé au secrétariat général.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article30, notice ADASSUS Charles par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 22 janvier 2009.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13013, rapport du 28 novembre 1927. — Le Syndicaliste des Hautes-Pyrénées, décembre 1932 et janvier 1933. — Le Peuple, 27 avril 1925, 20 avril et 3 mai 1929.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément