DEVAUCHELLE Maurice, André

Par Yves Le Maner

Né le 5 mai 1901 à Airaines (Somme), mort le 20 octobre 1969 à Condé-Folie (Somme) ; employé de chemin de fer ; militant communiste de la Somme.

Jeune, actif cheminot à la Compagnie du Nord, Maurice Devauchelle adhéra au Parti communiste dans les années 20 et fit ses premières armes de militant comme secrétaire de la cellule locale de Pont-Rémy (Somme). Son efficacité lui valut d’être nommé secrétaire du rayon d’Abbeville. En 1932, ce rayon englobait les cellules de l’arrondissement d’Abbeville à l’exclusion de celles du « Vimeu rouge », organisées en un rayon autonome ; à cette date, la grave crise que connaissait le PC du fait de la crise économique et de la tactique « classe contre classe » se traduisait par la faiblesse des effectifs : Devauchelle ne pouvait en réalité compter que sur trois cellules squelettiques. Ces difficultés, aggravées par le caractère essentiellement rural de la région, se confirmèrent lors des élections législatives de 1932, Devauchelle étant candidat dans la 1re circonscription d’Abbeville ; il ne recueillit que 924 voix au premier tour et 406 au second sur un ensemble de 17 061 électeurs inscrits. Ces résultats ne furent guère meilleurs aux cantonales de 1934 dans le canton d’Abbeville-Sud. Nommé responsable du Comité de lutte contre la guerre et le fascisme pour la Somme en 1933, Maurice Devauchelle était également chargé de la propagande en milieu agricole ; il faisait figure de spécialiste des questions paysannes dans le Travailleur de Somme et Oise, organe hebdomadaire du PC dans la région picarde. Les législatives de 1936 démontrèrent que les efforts de Devauchelle n’avaient produit que peu d’effet auprès du corps électoral de la basse vallée de la Somme. Par rapport à un électorat numériquement stable vis-à-vis de 1932, il ne réunit au premier tour que 1 054 voix sur sa candidature. Conformément à la discipline de Front populaire, Maurice Devauchelle se désista au second tour en faveur du candidat socialiste qui l’avait devancé ; il s’agissait de Max Lejeune* qui fit son entrée à la Chambre des députés à l’occasion de cette consultation de mai 1936 — voir Henri Lenglet*, Armand Brault*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3218, notice DEVAUCHELLE Maurice, André par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Nat. F7/13042, rapport du 1er mars 1932 et F7/13130, rapport du 26 juillet 1932. — Arch. Dép. Somme, Z 691 (Le Travailleur de Somme et Oise, années 1933 et 1934). — G. Lachapelle, op. cit. — État civil d’Airaines.

Version imprimable Signaler un complément