EGRETAUD René

Par Claude Geslin

Cheminot révoqué en 1920, puis représentant de commerce ; militant socialiste de Loire-Inférieure [Loire-Atlantique].

Cheminot révoqué en 1920 pour fait de grève, René Égretaud fut ensuite représentant de commerce à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Militant socialiste, il fut candidat aux élections législatives dans la deuxième circonscription de Loire-Inférieure en 1924. Lors du congrès fédéral de Loire-Inférieure, le 26 mai 1924, il proposa la participation ministérielle mais il fut combattu par Gautier et Dalby en particulier, et la Fédération se prononça, à une large majorité, contre la participation aux côtés des radicaux.

Pourrait se confondre avec Égretaud Pierre Adrien René, cheminot à Thouars (deux-sèvres) avant la 1ère guerre mondiale, affecté au Havre pendant la guerre, puis à Dieppe, socialiste, qui fut candidat aux élections municipales de Dieppe en 1925 et 1927. Il aurait alors été réintégré aux chemins de fer, en 1925, à Dieppe.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3587, notice EGRETAUD René par Claude Geslin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 août 2018.

Par Claude Geslin

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1 M 116. — Le Travailleur de l’Ouest, 1924. — Note de Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément