SAINTE-AGATHE Louis de

Par J.-C. Dubos

Imprimeur à Besançon ; fouriériste.

En 1833, Louis de Sainte-Agathe prend la succession de sa tante, Mme Veuve Daclin, qui a imprimé notamment le Traité de l’Association domestique-agricole de Ch. Fourier* (1822) et les Nouvelles transactions de Virtomnius (Just Muiron*) (1832). C’est lui qui imprime (1834) le premier ouvrage de Considerant*, Destinée Sociale. L’état des exemplaires envoyés par lui aux souscripteurs donne une idée de la localisation et de l’importance des groupes fouriéristes déjà formés en 1834, importance proportionnelle non à celle de la ville, mais à l’activité du propagandiste— : le premier groupe est celui de Lyon (30 exemplaires envoyés à Aimée Beuque*), suivi de Colmar (16 ex. au docteur Jaenger*). Viennent ensuite Salins (10 ex. à Gustave Considerant frère de Victor), Nevers (10 ex. à Hippolyte Renaud*), Rocroy (10 ex. au capitaine Madaule*), Metz (10 ex. à Victor Costes), Bulle (Suisse) (10 ex. à Reydor), Montbéliard (8 ex. à Frédéric Dorian) et Bayonne (5 ex. à Crassous). Paris se contente de 20 exemplaires envoyés à Maurize, et Bordeaux de 16 envoyés à Dulac.
Parmi les souscripteurs bisontins identifiés, un certain nombre sont membres de l’Académie de Besançon (dont fit partie Jean-Baptiste Considerant, le père de Victor) : Joseph Courvoisier (1775-1835) ; ancien garde des sceaux de Charles X et frère de Louise Lacombe, l’amie de Fourier ; Francois Trémolières (1775-1847), magistrat et poète ; le docteur Auguste Pécot (1797-1840) ; le poète Auguste Demesmay (1805-1853) ; l’ingénieur Parandier (1804-1901) ; Joseph Bourgon, professeur d’Histoire (1796-1841) ; Flajoulot (1774-1840), professeur de dessin et Léon Bretillot (1802-1881), banquier, futur maire de Besançon. S’y ajoutent deux architectes, Alphonse Delacroix et Martin, un avocat, Langlois, César Convers, maire de Besançon de 1848 à 1860, Félix Muguet, cousin de Fourier, le poète Eugène Demesmay, deux négociants israélites Marie Dreyfus et Aaron Hauser... Quant au bibliothécaire Charles Weiss, Considerant lui a offert un exemplaire avec une dédicace cavalière et fautive : « Au père Weis (sic) »
En dehors d’Auguste Demesmay*, du docteur Pécot* et de l’architecte Martin*, aucun des souscripteurs bisontins ne peut être considéré comme fouriériste militant. Un seul Courtial figure en 1840 dans la liste des abonnés de La Phalange.
Sans être fouriériste militant, Louis de Sainte-Agathe participe en 1837 à la souscription lancée par Muiron et Clarisse Vigoureux pour servir une rente à Fourier et figure au nombre des abonnés de La Phalange et de la Démocratie Pacifique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article37532, notice SAINTE-AGATHE Louis de par J.-C. Dubos, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 9 avril 2018.

Par J.-C. Dubos

SOURCE : Archives de l’Imprimerie Sainte-Agathe, Besançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément