FOURNIER Georges

Mort en déportation ; cheminot ; syndicaliste CFTC de la Somme ; résistant.

Fédération CFDT cheminots

Secrétaire du syndicat CFTC des cheminots d’Albert (Somme), Georges Fournier entra dans la Résistance dès le début des hostilités. Arrêté en mars 1941, il fut emprisonné pendant dix mois à Amiens. Muté à Arras (Pas-de-Calais), Georges Fournier fut arrêté une seconde fois, en 1943, et déporté dans un camp de concentration de Haute-Silésie, où il mourut.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article3958, notice FOURNIER Georges, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 mars 2010.
Fédération CFDT cheminots

SOURCE : 50 ans au service des cheminots. Du Syndicat professionnel à la Fédération des cheminots CFDT, supplément au n° 630 du Cheminot de France, octobre 1970, p. 36.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément