HÉNICHART Guy

Par Louis Botella

Né le 25 juillet 1926 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), mort le 3 août 2012 à Lyon VIIIe ; commis puis sous-chef de bureau de gare ; secrétaire général de l’Union régionale FO des cheminots de Lille et membre du bureau de la Fédération FO des cheminots (1972-1981).

Fils d’un charpentier, décédé en 1929, et d’une mère au foyer (cinq enfants) puis femme de ménage, Guy Hénichart fréquenta l’école primaire puis le petit séminaire. Il s’engagea dans l’armée le 8 février 1945 et fut démobilisé en août 1946. Il était devenu athée à la fin de la Seconde Guerre mondiale en raison de la passivité de l’Église catholique envers l’antisémitisme. Il entra le 10 octobre 1946 à la SNCF comme homme d’équipe à la gare de Lille-Saint-Sauveur (Nord). Il effectua toute sa carrière professionnelle à Lille, à l’exception de neuf mois passés à Tourcoing (Nord). Successivement facteur, receveur aux billets, receveur principal, il prit sa retraite en 1982 au grade de sous-chef de bureau de gare.

Guy Hénichart participa, fin 1947, à la création du syndicat FO de Lille et assuma différentes fonctions : collecteur de cotisations, trésorier puis secrétaire. Élu par la suite secrétaire du secteur de Lille, membre du bureau de l’Union Nord, il devint en 1972, à la suite de la restructuration de la SNCF, secrétaire général de l’Union régionale de Lille, fonction qu’il conserva jusqu’en 1981. Il siégea au bureau fédéral de 1972 à 1981. Il assuma également les fonctions de délégué du personnel de la catégorie 9 (receveurs aux billets) auprès du chef d’arrondissement Exploitation de Lille, de délégué du personnel pour les notations indicielles et de représentant du personnel au comité mixte des gares de Lille. Il participa aux conférences nationales Exploitation, fut élu membre du comité technique national de cette fonction. En 1973, il fut désigné par ses pairs au poste de secrétaire général adjoint de la Section technique nationale Exploitation. Ce mandat fut renouvelé en 1976 et en 1979.

En décembre 1979, il fut élu conseiller prud’homme à Haubourdin (Nord). Il quitta le département du Nord en 1982 pour s’installer dans l’Isère où il se mit à la disposition de l’Union locale interprofessionnelle FO de Vienne. Il représenta son union départementale au sein du conseil d’administration de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), de l’ASSEDIC et du Comité technique d’orientation professionnelle (COTOREP) de Grenoble. Candidat sur une liste du Parti socialiste SFIO, à une élection municipale à Lambersart (Nord), il ne fut pas élu.

Son épouse, ancienne employée de magasin, et lui n’eurent pas d’enfant. Au décès de celle-ci, le 12 novembre 1998, il se mit à la disposition de la section nationale des retraités au sein de laquelle il fut réélu en juin 2002 membre du bureau national.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article4871, notice HÉNICHART Guy par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 septembre 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Noël Mazet. — Informations transmises par Guy Hénichart.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément