GARAND René, Simon

Par Jacques Girault, Jean Lorcin

Né le 31 octobre 1912 à Rive-de-Gier (Loire), mort le 24 mai 1944 à Lyon IIIe (Rhône) ; instituteur ; syndicaliste de la Loire ; résistant.

Fils d’Antoine Garand*, ouvrier coupeur de verre, syndicaliste, René Garand, instituteur, était le secrétaire du groupe stéphanois du Centre syndical d’action contre la guerre, composé pour l’essentiel de syndicalistes révolutionnaires, qui approuva les accords de Munich en octobre 1938. Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs. Rédacteur au Peuple syndicaliste, il fut un des délégués de la section départementale au congrès national du SNI de 1937. Il milita avec Jean Duperray à la Voix syndicaliste de la Loire de tendance syndicaliste révolutionnaire.

À la différence de certains instituteurs syndicalistes de la Loire, Antoine Garand s’engagea dans la Résistance. Membre du bureau clandestin de la section de la Loire du syndicat pendant la guerre, membre de la rédaction du journal clandestin L’Insurgé avec trois autres syndicalistes (dont Jean Giry), chargé de la rédaction de la page syndicale, hospitalisé à la Grange-Blanche, il mourut lors d’une opération chirurgicale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article50646, notice GARAND René, Simon par Jacques Girault, Jean Lorcin, version mise en ligne le 10 juin 2009, dernière modification le 7 mai 2011.

Par Jacques Girault, Jean Lorcin

SOURCES : Presse syndicale. — Sources orales. — Le Mémorial de l’Insurgé. — Notice DBMOF par G. Raffaëlli. — Notes de N. Rouays.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément