KOPP Ernest

Par Fernand Brem

Né le 28 septembre 1916 à Strasbourg (Basse-Alsace, Alsace-Lorraine) ; secrétaire général du syndicat de Strasbourg-Ville, vice-président de l’Union des syndicats chrétiens de cheminots d’Alsace et de Lorraine (1964- ?).

Ernest Kopp est né le 28 septembre 1916 dans une famille de sept enfants à Strasbourg. Son père, Adolphe Kopp, était mécanicien de locomotive. Il fut, après 1918, syndiqué à la CGT, mais ne militait pas. Sa mère, née Julienne Kopp, était sans profession. Après avoir obtenu le brevet élémentaire, Ernest Kopp travailla dans l’entreprise Schneider-Jaquet, constructeur de moulins. Durant sa jeunesse, il fit du sport à l’Avant-Garde du Rhin à la paroisse Saint-Florent à Strasbourg-Cronenbourg. Après le service militaire, il entra en 1936 comme auxiliaire aux chemins de fer d’Alsace et de Lorraine. Mobilisé en 1939, il rentra en 1940 en Alsace annexée, où il reprit son travail. Incorporé de force dans la police allemande en 1942 à Francfort, il fut fait prisonnier en 1945 par les Américains. Libéré la même année, il reprit son service à la gare de Strasbourg et se syndiqua immédiatement à la CFTC. Il devint secrétaire général du Syndicat chrétien des cheminots de Strasbourg-Ville. En 1958, il fut élu membre suppléant du conseil d’administration de l’Union des syndicats chrétiens des Cheminots d’Alsace et de Lorraine. Fidèle à la CFTC maintenue, Ernest Kopp fut élu au comité directeur de l’Union en 1964 et en devint le vice-président, représentant le Bas-Rhin. Il prit sa retraite en 1973, mais travailla encore durant trois ans au Crédit agricole. Il s’était marié le 4 juin 1942 avec Germaine Pfister : de cette union naquirent trois filles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article5334, notice KOPP Ernest par Fernand Brem, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

Par Fernand Brem

SOURCES : Arch. Dép. Bas-Rhin, 544 D 152. — La Revue des Cheminots, mai 1970. — Entretien avec Ernest Kopp, 25 juillet 2002.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément