MAUVIÈRE Jean-Baptiste, Étienne, Victor.

Né le 25 janvier 1806, marié et père de trois enfants ; facteur, puis directeur, puis commis ; directeur des services postaux de la Seine durant la Commune.

Entré dans l’administration des Postes le 1er juillet 1823 en qualité de facteur, Jean-Baptiste Mauvière fut ensuite commis, puis, de 1834 à 1849, directeur à Vendôme (Loir-et-Cher) et Issoudun (Indre). Redevenu commis au traitement de 1 800 francs à partir du 1er janvier 1851, il était commis principal au rayon central de la Recette principale de Paris en 1870. Ayant choisi de servir la Commune, il fut nommé par Theisz directeur de la Seine, ce qui en fit le véritable directeur du Service des Postes de Paris. Il se montra "un des plus fougueux partisans de la Commune et l’un des plus ardents agents de l’administration communeuse". Il adressa le 19 avril une circulaire à tous les préposés des Postes de Paris pour recouvrer tout le matériel, timbres, etc. dans les logements occupés par leurs prédécesseurs et annonça l’envoi "dans quelques jours de tous les timbres-poste manquants". Le même jour il avertit que l’expédition des journaux vers la province était impossible. Une autre circulaire du 25 avril semble attester que les receveurs reçurent bien les timbres-poste demandés. Le 7 mai il envoya au nom de ses collègues une lettre de condoléance à Theisz suite à la mort de son frère. Il multiplia les circulaires sur la réorganisation du service postal, sur l’affranchissement des journaux, sur la vente des timbres, sur les taxes, sur les franchises, etc. Le 9 mai, il révoqua "de ses fonctions le citoyen Haeckel, facteur au bureau n° 12 pour actes fréquents d’insubordination et abandon de son poste".
_Après la chute de la Commune, Mauvière fut discrètement réintégré dans l’Administration par Rampont-Léchin, qui venait de reprendre sa place de Directeur de la Poste. Il prit sa retraite le 1er février 1872.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article65860, notice MAUVIÈRE Jean-Baptiste, Étienne, Victor. , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 février 2018.

SOURCE : Léon Chamboissier, La Poste à Paris pendant le Siège et sous la Commune, Paris, V. Perron, 1914. – Benoît Laurent, La Commune de 1871. Les Postes, les ballons, le télégraphe, Paris, Dorbon, 1934. – Notes de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément