MORDON Marius, François

Par Marie-Louise Goergen

Né le 19 février 1914 à La Machine (Nièvre), mort le 4 août 1962 ; cheminot homme d’équipe puis chef de manutention ; militant communiste ; résistant.

Marius Mordon travailla comme manœuvre à la mine avant d’entrer au chemin de fer. Il fit son service militaire d’avril 1935 à octobre 1936.
Entré au chemin de fer à Paris en 1937 comme journalier, il devint homme d’équipe à l’essai la même année, puis fut commissionné comme homme d’équipe en juillet 1938. Mobilisé du 2 septembre 1939 au 17 juillet 1940, il réintégra la SNCF à Paris-Lyon en janvier 1943. Domicilié 95, rue du Chevaleret à Paris (XIIIe arr.), il figura sur une liste de vingt-trois agents de la SNCF « récemment arrêtés ’pour activité communo-terroriste’ en Région parisienne » datée du 23 décembre 1943, qui fut transmise par la Préfecture de police au secrétariat d’État aux Communications. Marius Mordon fut arrêté le 24 novembre 1943 chez Charles Heller, 15, rue du Colonel Moll à Vitry-sur-Seine, où se tenait une réunion clandestine. La police découvrit des « documents manuscrits et autres » lors d’une visite domiciliaire.
À nouveau homme d’équipe en août 1944, nommé homme d’équipe principal en juillet 1945, il accéda au grade de brigadier de manutention en janvier 1946, puis fut nommé sous-chef de manutention en septembre 1955. Devenu chef de manutention en juin 1959, Marius Mordon mit fin à sa vie le 4 août 1962.
Marié en février 1936 avec Yvonne Duretête, divorcé en 1948, il s’était remarié en décembre 1946 avec Thérèse Goutin. Il éleva quatre enfants nés en 1937, 1942, 1947 et 1952.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article6871, notice MORDON Marius, François par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2012.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat./CAC 800.434, art. 39 (ex-TT 4198), dossier C/SN 36. — Arch. SNCF de Béziers. — Notes de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément