OBJOIS Roland, Lucien

Par Louis Botella

Né le 23 juin 1914 à Pouilly-sur-Serre (Aisne) ; manœuvre puis ouvrier professionnel puis maître ouvrier ; trésorier du groupe de Tergnier (Aisne) du Comité d’action syndicaliste (CAS) ; secrétaire du syndicat FO des cheminots de Tergnier (1949-1969) ; membre du conseil national de la Fédération FO des cheminots ; conseiller municipal de Tergnier (1965-1977).

Fils d’un chauffeur de camions et d’une mère au foyer, fils unique, Roland Objois, après l’obtention du certificat d’études, effectua son apprentissage de menuisier. Il exerça ce métier pendant de très nombreuses années. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il fut d’abord soldat à Châlons-sur-Marne (aujourd’hui Châlons-en-Champagne, Marne) puis infirmier en Alsace. Prisonnier de guerre, il s’évada.
Roland Objois entra à la SNCF en 1944, âgé de près de trente ans, comme manœuvre au service de la Voie à Tergnier. Par la suite, il fut menusier aux ateliers du Matériel de Tergnier. Il termina sa carrière en 1969 au grade de maître ouvrier.
Le 29 août 1947, il fut l’un des fondateurs du groupe de Tergnier du CAS, au sein duquel il fut le trésorier. Ce groupe se transforma, au début de 1948, en syndicat FO des cheminots. Roland Objois y exerça différentes fonctions : secrétaire adjoint, secrétaire administratif. Il devint en 1949 secrétaire général de ce syndicat. Il cessa cette fonction en 1969, au moment de son départ à la retraite.
Il prit part à tous les congrès fédéraux et de l’Union Nord. En juin 1956 à Mulhouse, il devint membre du conseil national de la fédération, au titre de l’Union Nord. Il conserva ce mandat jusqu’au congrès de l’Union Nord, tenu en mai 1964 à Feignies (Nord). Sa présence fut également signalée lors des conférences nationales Grands Ateliers et Entretiens qui eurent lieu en janvier 1963 et en mars 1966.
Il fut également de mars 1965 à mars 1977 conseiller municipal (sans étiquette politique mais sympathisant socialiste) de Tergnier.
Marié avec une institutrice, il eut deux enfants, tous deux cheminots, la fille comme infirmière et le fils comme conducteur de route principal.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7134, notice OBJOIS Roland, Lucien par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 mai 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots et Union régionale d’Amiens. — Le Rail syndicaliste, 1947-1966. — Le Cheminot du Nord, janvier 1957. — Notes de Marie-Louise Goergen. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit. — Informations transmises en avril 2003 par Roland Objois et son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément