OECONOMOS Jean, Cyriaque

Par Patrick Gaillard

Né le 25 avril 1925 à Paris (XVIIIe arr.) ; cadre supérieur ; trésorier (1978-1979), puis président du Syndicat national CGC du personnel supérieur du chemin de fer (SPS) de 1980 à 1983 ; président de la section cadres supérieurs du Syndicat national du personnel d’encadrement des chemins de fer (SPEC) de 1983 à 1988.

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics (promotion 1948), Jean Œconomos est issu d’une famille dont le père était professeur agrégé. Né en Grèce et naturalisé à la suite de son mariage avec une Française originaire du Val-de-Loire, Jean Œconomos intégra la SNCF en 1949 au service Voie et Bâtiments de la Région Est. Chef de district VB en 1950, il exerça successivement à Chatenois-Dolincourt (Vosges) jusqu’en 1952, puis à Bourmont (Haute-Marne), à Vaux-sous-Aubigny (Haute-Marne), à Troyes (Aube), à Strasbourg-Port-du-Rhin, enfin à Strasbourg-Hausbergen. Promu chef de section en 1958 à Château-Thierry (Aisne), il rejoignit le service régional d’entretien de la voie à Paris-Est en 1962 comme inspecteur divisionnaire.

En 1957, Jean Œconomos adhéra au Syndicat des personnels maîtrise et cadres des chemins de fer (SPMC). Militant assidu, il siégea au conseil du SPMC entre 1964 et 1969. En juillet 1969, il fut nommé chef adjoint de l’arrondissement Voie de Paris-Est et promu cadre supérieur. Cette sortie du statut eut pour corollaire son transfert du SPMC au Syndicat national CGC du personnel supérieur du chemin de fer (SPS). Chef adjoint de la division du matériel fixe et des appareils de voie à la direction de l’Équipement (rue de Londres) en 1972, il prit la tête de cette division en 1975, direction qu’il assurera jusqu’à sa retraite en 1988. Élu trésorier du SPS en 1978, il fut porté à la présidence de ce syndicat en 1980. En 1983, et afin de satisfaire aux règles de représentation du personnel de la SNCF induites par la transformation de cette dernière en Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). En vue d’assurer la représentation unique des cadres et des cadres supérieurs CGC, il œuvra à la fusion du SPS et du Syndicat national du personnel d’encadrement des chemins de fer (SPEC) en collaboration avec Francis Charlemagne. Votée à une grande majorité lors d’une assemblée générale, la dissolution du SPS fut immédiatement suivie par la création d’une section cadres supérieurs au sein du SPEC, entité dont Jean Œconomos assura la présidence jusqu’en 1988.

Marié en décembre 1957 avec Jacqueline Capron, docteur en médecine, Jean Œconomos est père de deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7139, notice OECONOMOS Jean, Cyriaque par Patrick Gaillard, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 juin 2010.

Par Patrick Gaillard

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément