PEINAUD Serge, Marcel

Par Louis Botella

Né le 13 juillet 1930 à Reims (Marne), mort le 25 juillet 1981 à Paris (XIIIe arr.) ; secrétaire général de la Section technique nationale Exploitation de la Fédération FO des cheminots (1960-1966) ; secrétaire fédéral (1964-1977) puis secrétaire général adjoint de la Fédération (1977-1981) ; militant socialiste.

Élève Exploitation puis mineur facteur mixte, Serge Peinaud fit toute sa carrière dans la filière Mouvement. À l’âge de dix-neuf ans, il adhéra à Force ouvrière et au Parti socialiste SFIO. Il représenta, en tant que secrétaire, le syndicat de Saint-Chéron (Essonne) au congrès confédéral de novembre 1952. À partir de 1957, il siégea au conseil d’administration de l’Union Sud-Ouest en qualité de secrétaire du secteur de Paris Sud-Ouest et remplaça en mai 1959 Louis Colet au bureau de cette union.
En avril 1960, il fut désigné comme membre du comité technique national Exploitation pour représenter son union. Quelques mois plus tard, il succéda à Edmond Questerbert au poste de secrétaire général de la Section technique nationale. Il fut confirmé dans cette charge lors de la conférence nationale de janvier 1963 et remplacé en mars 1966 par Yves Castagnet.
Lors du congrès de l’Union Sud-Ouest, en avril 1961 à Bordeaux, il accéda à la fonction de secrétaire général adjoint, chargé également de la trésorerie. En novembre 1964, le conseil national le choisit comme secrétaire fédéral pour remplacer Jean Mariage, démissionnaire pour des raisons personnelles. Trésorier fédéral, il fut réélu à plusieurs reprises lors des congrès successifs. En juin 1977, il succéda à Daniel Iarovay au poste de secrétaire général adjoint de la fédération.
Il participa, à partir du congrès confédéral de 1969 jusqu’à sa mort, aux travaux, d’abord de la commission confédérale de contrôle, puis de celle des conflits. Lors des élections prud’homales de décembre 1979, il fut élu au Conseil de prud’hommes de Paris. Il milita très jeune à la SFIO puis au Parti socialiste auquel il resta fidèle jusqu’au bout.
Marié en juin 1954 à Reims avec Liliane Cordette, il mourut quelques jours après une intervention chirurgicale. Son fils Thierry fut pendant, quelques années responsable national de la commission des jeunes, puis secrétaire de la Fédération FO des cheminots de novembre 1994 en octobre 1997.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7331, notice PEINAUD Serge, Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 27 novembre 2015.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S23, S28. — Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Arch. André Mourlanne. — Le Rail syndicaliste, 1960-1965. — Comptes rendus des congrès confédéraux CGT-FO, 1952, 1969-1980. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Noël Mazet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément