Née le 9 mai 1882 à Kilmarnock, Ayrshire, Écosse ; morte le 25 avril 1962 à Londres ; député travailliste, coopératrice.

Issue d’une famille ouvrière pauvre, « Jennie » Johnston se marie fort jeune avec un compagnon modeleur, William Murdoch Adamson et c’est sous le nom de son mari qu’elle est connue. Adamson lui-même deviendra un responsable influent de son syndicat, la Workers’ Union (qui se fondra ultérieurement dans la Transport and General Workers’ Union), et il entrera au Parlement.
C’est en 1908 que Jennie Adamson adhère au parti travailliste. Elle y milite activement au niveau local dans les diverses villes où son mari exerce ses fonctions syndicales. En 1923, la famille Adamson s’installe à Londres et aussitôt Jennie Adamson commence à jouer un rôle important dans la capitale, tant sur le plan du travaillisme londonien (London Labour Party) que dans les instances nationales du Labour (elle siège presque sans interruption de 1927 à 1947 au comité exécutif national).
Elue député de Dartford (dans la banlieue est de Londres) à l’occasion d’une élection partielle en 1938, réélue en 1945, Jennie Adamson consacre une bonne partie de son activité à la Chambre des Communes aux problèmes des femmes et des familles ouvrières. En même temps elle fait partie de nombreuses organisations féminines, ce qui étend encore sa sphère d’influence. Après avoir démissionné de son siège parlementaire en 1946, un an après la mort de son mari, Jennie Adamson abandonne la vie publique en 1953.

BIBLIOGRAPHIE : G.D.H. Cole, A History of the Labour Party from 1914, Londres, 1948. — Who was Who, 1961-1970. — P. Brookes, Women at Westminster, Londres, 1967. — R. Hyman, The Workers’ Union, Oxford, 1971. — J. Bellamy et J. Saville, éd., Dictionary of Labour Biography, t. IV.

Version imprimable de cet article Version imprimable