Né le 22 avril 1873 à Londres (Southwark) ; mort le 2 avril 1960 à Londres ; syndicaliste, député travailliste.

Le père d’Ammon était coutelier. Après l’école communale, « Charrie » travaille de-ci, de-là jusqu’à ce qu’il entre, à l’âge de quatorze ans, comme télégraphiste aux PTT. Il va passer plus de vingt ans au Post Office où il milite activement : la plus grande partie de son activité est consacrée à la formation d’un syndicat unifié des employés des postes. Finalement l’Union des postiers (Union of Post Office Workers) voit le jour en 1920 et Ammon en est jusqu’en 1928 le secrétaire chargé de l’organisation.
Toutefois Ammon ne limite pas ses activités au syndicalisme. Pacifiste convaincu pendant la Première guerre mondiale, militant zélé du Labour Party auquel il a adhéré très jeune, il est une des figures en vue du travaillisme londonien. Membre du London County Council pendant de nombreuses années, il est député de la circonscription de Camberwell North de 1922 à 1931 et de 1935 à 1944.
Toutefois en vieillissant Ammon glisse vers la droite du parti. Lorsque l’Office national du travail dans les ports (National Dock Labour Board) est créé en avril 1944, Ammon en est nommé président. Il abandonne alors son siège aux Communes, accepte d’être élevé à la pairie avec le titre de Lord Ammon of Camberwell, et entre à la Chambre des Lords. Après la victoire travailliste aux élections de 1945, Ammon devient le responsable de la discipline (Chief Whip) parmi les pairs travaillistes en même temps que le vice-président de la Chambre des Lords.
Fidèle méthodiste tout au long de son existence, Ammon a exercé pendant de nombreuses années la fonction de prédicateur laïque. En même temps, il s’est intéressé à toutes sortes de causes généreuses et a présidé quantité d’institutions éducatives et récréatives.

ŒUVRE : Christianity and Socialism (Christianisme et Socialisme), extrait de Socialist Review, Londres, 1909. — Éditeur de Christ and Labour (Le Christ et le travail), Londres, 1912.

BIBLIOGRAPHIE : Union of Post Office Workers, How we began 1870-1920, Londres, 1959. — Who was Who, 1951-1960. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. 1, 1972.

Version imprimable de cet article Version imprimable