Né le 13 mars 1858 à Hanley, Stoke-on-Trent, Staffordshire ; mort le 28 octobre 1936 à Newport, Monmouthshire ; syndicaliste, député travailliste.

Fils d’un homme à tout faire, Barker commence à travailler à l’âge de huit ans. Son premier emploi consiste à vendre du lait dans la rue comme garçon laitier. Deux ans plus tard, il entre à la mine. À l’âge de dix-huit ans, en 1876, il s’engage pour sept ans dans l’armée. De retour à la mine, il se fait remarquer dans le groupe des jeunes militants socialistes qui combattent la politique officielle de William Abraham (Mabon)*. En 1911, Barker et ses amis Hartshorn* et Stanton prennent la place des leaders gallois traditionnels au comité exécutif de la Fédération des Mineurs de Grande-Bretagne. Déjà en 1909, lorsque avait été fondé un nouveau collège ouvrier, le Central Labour College, à la suite de la grève des étudiants de Ruskin College, Barker avait été nommé membre du conseil de direction du collège, et à l’avenir, celui-ci, de même que la Plebs League, trouveront toujours en lui un soutien sans défaillance.
En 1912, Barker fait partie de l’équipe d’ouvriers mineurs qui rédige la célèbre brochure intitulée The Miners’ Next Step, brochure dont l’inspiration syndicaliste révolutionnaire a été marquante jusqu’au milieu des années 1920.
De 1920 à 1929, Barker représente au Parlement la circonscription galloise d’Abertillery, mais ses vues se sont alors beaucoup modérées. 11 meurt âgé de soixante-dix-huit ans.

BIBLIOGRAPHIE : N. Edwards, History of the South Wales Miners’ Federation, Londres, 1938. — R.P. Arnot, The Miners : Years of Struggle, Londres, 1953. — K.O. Morgan, Wales in British Politics, 1868-1922, Cardiff, 1963, 2e édition, 1970. — R.P. Arnot, The Welsh Miners, 1898-1914, Londres, 1967. — R. Gregory, The Miners and British Politics, 1906-1914, Oxford, 1968. — R.P. Arnot, South Wales Miners… 1914-1926, Cardiff, 1975. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. 1, 1972.

Version imprimable de cet article Version imprimable