ARMILLY Simone (D’ARMILLY)

Demeurant 39, rue de Palestro, à Paris (IIe arr.), indicatrice, immatriculée X2 à la préfecture de police — sa mère exerçait le même « métier » — Simone d’Armilly joua un rôle important dans l’affaire Ravachol*. Elle dénonça Chaumartin*, dont elle fréquentait la maison à Saint-Denis, cinq jours après le premier attentat qui avait eu lieu le 11 mars 1892. Simone d’Armilly reçut, fin mars, 800 f pour prix de sa délation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article77028, notice ARMILLY Simone (D'ARMILLY), version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 27 avril 2010.

SOURCE : Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste... op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément