EYRAUD Jean-Pierre

Par Yves Lequin

Né en 1866 ; ouvrier métallurgiste, puis cafetier ; militant syndicaliste de la Loire.

Eyraud avait d’abord travaillé comme métallurgiste aux aciéries de Firminy (Loire) ; il y fut gravement blessé dans un accident du travail et, infirme, ouvrit un café-tabac qui devint rapidement un lieu de réunion des militants ouvriers. Il participa en 1890 à la création du syndicat des mineurs de Firminy et Roche-la-Molière, aux côtés de Brioude et de Momplot et succéda à ce dernier au secrétariat après l’échec de la grève d’octobre et novembre 1890, qui avait été la première action d’envergure de la nouvelle organisation. Dans les années suivantes, il fut le leader écouté des mineurs de la région et les représenta notamment au congrès national de la corporation, à Commentry, en février 1891 ; son dévouement et son honnêteté expliquaient en grande partie son influence ; il suivit, comme la plupart des autres dirigeants du syndicalisme minier dans la Loire, une ligne modérée ; bien qu’ayant été séduit par les théories anarchistes au début de sa vie militante, il était considéré comme proche des possibilistes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article86681, notice EYRAUD Jean-Pierre par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 9 décembre 2018.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 93 M 46 et 47.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément