JACOB Eugène

Par Alain Prigent, François Prigent

Né en 1895 ; cheminot du réseau départemental ; syndicaliste CGT et militant socialiste SFIO des Côtes-du-Nord, membre du bureau (1936) et de la commission administrative (1932-1945) de l’UD-CGT des Côtes-du-Nord.

Cheminot du réseau départemental, il fut secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de ce secteur qui était très majoritairement favorables aux confédérés (1931-1934). Il siégea à la commission administrative de l’union départementale CGT des Côtes-du-Nord de 1932 à la guerre. À l’issue de la commission administrative du 19 janvier 1936 qui fit la synthèse du processus d’unification entre confédérés et unitaires, il intégra le bureau de l’UD. Lors du congrès suivant le 9 mai 1937 il fit les frais de l’évolution des rapports de forces internes à l’union départementale. Il réintégra alors la commission administrative.

Il rendit hommage à Pierre Sémard avec Quintin et Lugden, autres militants du syndicat CGT des cheminots de Saint-Brieuc. Il siégea à la commission administrative de l’Union départementale CGT des Côtes-du-Nord en 1945.

Il fut un militant actif de la SFIO au moment du Front populaire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88295, notice JACOB Eugène par Alain Prigent, François Prigent, version mise en ligne le 19 juin 2010, dernière modification le 19 juin 2010.

Par Alain Prigent, François Prigent

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor. — Arch. de l’UD-CGT des Côtes d’Armor. — Christian Bougeard, Le choc de la Deuxième Guerre mondiale dans les Côtes-du-Nord, thèse de doctorat d’État, Rennes II, 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément