AMPHOUX Edouard

Ouvrier chapelier ; syndicaliste CGT de l’Habillement et des Bouches-du-Rhône.

Au sein du syndicat des ouvriers chapeliers fouleurs et parties similaires d’Aix-en-Provence, fondé le 1er septembre 1889, Edouard Amphoux assuma différentes fonctions : vice-président (1900), président (1902-1904), secrétaire (1905-au-delà de 1907). Ce syndicat était aussi affilié à l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) et à la Bourse du travail de cette ville. En août 1893, il prit part au congrès socialiste international à Zurich (Suisse).

Au cours des années 1892 et 1893, il siégeait au conseil d’administration de l’UCSO d’Aix-en-Provence. Après un retrait de quelques années, il fut à nouveau élu dans cette instance en 1903.

Edouard Amphoux était, à nouveau, secrétaire de cette bourse depuis avril 1919 au moins. En avril 1928, il assumait toujours cette fonction. Il militait alors à la CGTU.

En 1922 et représenta la CGT aux manifestations du 1er Mai dans cette ville.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90697, notice AMPHOUX Edouard, version mise en ligne le 18 mai 2018, dernière modification le 18 mai 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/8340, rapport du 21 décembre 1922, 10 M 177. — La Fédération aixoise, organe officiel de l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) d’Aix-en-Provence, 15 juin, 30 octobre 1892, 30 janvier, 30 mai, 30 septembre, 6 décembre 1893, avril, juillet 1903 (BNF Gallica). — Le Petit Provençal, 2 mai 1922. — Le Midi syndicaliste, organe de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, 19 avril, 24 mai 1919. — La Provence ouvrière et paysanne, organe régional hebdomadaire du Parti communiste (SFIC), 13 novembre 1926 (BNF Gallica). — La Voix du peuple, organe officiel mensuel de la CGT, janvier-février 1924, mars-avril 1926, avril 1928 (BNF, Gallica). — Notes de Louis Botella

Version imprimable Signaler un complément