GERNIGON Julien

Né le 12 mai 1907 à Trélazé (Maine-et-Loire), mort en 1977 ; ouvrier fendeur ; syndicaliste.

Ouvrier fendeur aux ardoisières de la Grand-Maison à Trélazé, doué d’un réel talent oratoire, Julien Gernigon acquit très jeune une grande autorité sur ses camarades de travail. Militant actif et combatif, il succéda en 1932 à Louis Monterneau au secrétariat du syndicat confédéré des ouvriers ardoisiers, de beaucoup le plus important à cette époque. Après la fusion syndicale, il conserva ces fonctions jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Son action fut particulièrement marquée lors des conflits ardoisiers des années 1934-1936 et des manifestations antifascistes de cette même période.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article92977, notice GERNIGON Julien , version mise en ligne le 20 décembre 2015, dernière modification le 21 décembre 2015.

SOURCE : Renseignements fournis à Maurice Poperen par Sevry, responsable de l’UD-FO de Maine-et-Loire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément