BEUZET Francis, Raymond

Par Pierre Vincent

Né le 22 octobre 1922 à Ploemeur (Morbihan), mort le 12 août 2002 aux Portes-en-Ré (Charente-Maritime) ; ouvrier puis agent de conduite ; délégué du 4e degré (1953-1962) ; membre de la direction de la Fédération CGT des cheminots (1961 à 1976) ; militant communiste.

Fils d’un cheminot syndiqué à la CGT et lecteur de l’Humanité, Francis Beuzet entra au centre d’apprentissage de Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) en octobre 1937. Il obtint son CAP d’ajusteur en juin 1940 et fut employé comme mineur ouvrier au dépôt du Charolais (Paris-Lyon) en octobre 1940. Désigné pour partir en Allemagne au titre de la relève en septembre 1943, réfractaire, il passa à l’illégalité en Dordogne et entra dans les Francs-tireurs et partisans (FTP).
Revenu à Paris en octobre 1944, il fut réintégré au dépôt de Paris-Sud-Est comme ouvrier, puis il devint successivement chauffeur de route en décembre 1945, élève-conducteur en 1951 et conducteur-électricien en 1956. Il tenta également de passer l’examen de maistrance mais fut refoulé compte tenu de ses activités syndicales.
Il fut en 1946 secrétaire de la Section technique des agents de conduite CGT du dépôt de Paris-Sud-Est. En 1948, il entra au bureau de l’Union Sud-Est comme responsable de l’activité en direction de la jeunesse et devint membre du conseil national de la Fédération. En 1953, il fut secrétaire général du syndicat de Paris-Sud-Est puis, en 1956, du secteur fédéral. En 1961, il accéda à une responsabilité de direction nationale comme secrétaire général de l’Union Sud-Est en remplacement d’Adrien Borel et fit partie du bureau fédéral.
En 1963, la direction fédérale décidant d’accentuer son action auprès du technique, il laissa ses fonctions de secrétaire de l’Union Sud-Est à Pierre Anquetil et prit en charge le suivi de l’activité parmi les agents de conduite, tout en faisant partie du bureau fédéral. Francis Beuzet occupa ces fonctions jusqu’en 1973. Il devint alors secrétaire général de l’Union fédérale des retraités en remplacement de Jean Cêtre. Il demanda à quitter ses fonctions en 1976 et fut remplacé par Henri Barlier. À plusieurs reprises, Francis Beuzet avait occupé des fonctions de délégué à différents niveaux, notamment comme délégué auprès du directeur général de 1953 à 1962.
Il partit à l’Ile-de-Ré après 1976, où il continua à militer dans la section des retraités de La Rochelle (Charente-Maritime).
Adhérent du PCF en 1943, il avait été membre du comité de section de Paris-Lyon, mais n’avait pas occupé de responsabilité spécifique.
Marié en avril 1950 aux Ports-en-Ré (Charente-Maritime) avec Marie Andry, Francis Beuzet eut deux enfants, une fille devenue couturière et un fils dessinateur à EDF.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article930, notice BEUZET Francis, Raymond par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 mars 2012.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S25, S26, S28. — Arch. Fédération CGT des cheminots. — La Tribune des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet, de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — Renseignements communiqués par Francis Beuzet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément