VILLETTE Jean, Marius

Par Michel Gorand

Né le 2 juin 1946 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) ; commis ; membre du bureau de la Fédération des cheminots CFDT (1973-1977), puis du bureau de la Fédération générale des Transports et de l’Équipement (FGTE) de 1977 à 1982.

Fils d’un mineur, Jean Villette entra au chemin de fer comme auxiliaire à la gare de Modane (Savoie) en mars 1967. Syndiqué à la CFDT, il devint le secrétaire du syndicat des cheminots CFDT de Modane en 1968, puis délégué du personnel en 1969. Commis principal, il fut élu au bureau fédéral des cheminots CFDT lors du congrès de Saint-Étienne en 1973, devint permanent et membre de la commission exécutive chargé de la coordination des groupes techniques. Il siégea régulièrement à la commission mixte du statut, conduisant la délégation CFDT, notamment pour les discussions sur la réglementation du travail. Il participa également aux tables rondes sur les salaires. Il fut réélu au bureau fédéral lors du congrès d’octobre 1976 et lors du congrès constitutif de la FGTE en 1977. Il siégea également au secrétariat des cheminots de 1977 à 1980. Au congrès de Loctudy en mai 1980, il fut élu au bureau fédéral et à la commission exécutive, qu’il quitta courant 1982 pour un poste au ministère des Transports. En 1985, il publia Les contrats de Plan État-Région à la Documentation française. Célibataire, il se retira en Saône-et-Loire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9436, notice VILLETTE Jean, Marius par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. PPo, dossier RG n° 492.578, fiche du 15 janvier 1977. — Arch. CFDT. — Georges Ribeill, « SNCF : une grève dans la tradition de la corporation du rail », in René Mouriaux, Annick Percheron, Antoine Prost, Danielle Tartakowsky, 1968. Exploration du Mai français, Paris, L’Harmattan, tome 1, 1992, p. 119-140. — Notes de Marie-Louise Goergen. — Correspondances avec le militant, 2002.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément