ADLER Oscar

Par Pierre Schill

Né le 28 novembre 1895 à Sarreguemines (Lorraine annexée), mort le 8 septembre 1956 à Sarreguemines (Moselle) ; cantonnier, puis chef d’équipe, puis sous-chef de canton ; syndicaliste de Moselle, dirigeant de l’Union locale CGTU de Sarreguemines, président du syndicat CGT des cheminots de Sarreguemines, membre de la commission administrative de l’UD-CGT de la Moselle ; militant communiste.

Fils de journaliers, benjamin d’une famille de quatre enfants dont le père était catholique et la mère protestante (luthérienne), Oscar Adler effectua l’essentiel de sa carrière au dépôt des chemins de fer de Sarreguemines. Il milita au syndicat CGTU des cheminots et au Parti communiste et se présenta à plusieurs scrutins électoraux de la fin des années vingt aux années 1950.

En mai 1929 il se présenta aux élections municipales à Sarreguemines sur la liste communiste d’opposition au maire sortant Henri Nominé. Il était alors cantonnier à la Société des chemins de fer d’Alsace-Lorraine. Candidat du Parti communiste aux élections cantonales des 18 et 25 octobre 1931 dans le canton de Sarreguemines, il obtint au premier tour 627 voix pour 6 046 votants et 9 015 électeurs inscrits. Arrivé en quatrième position, il maintint sa candidature au second tour et obtint 1 339 voix sur 6 117 votants. Il fut battu par le maire de Sarreguemines Henri Nominé (URD, droite) qui fut réélu en rassemblant 4 429 voix.

Il se présenta aux élections municipales de septembre 1945 à Sarreguemines sur la liste d’Union républicaine antifasciste. Il obtint au premier tour 1 900 voix sur 5 028 suffrages exprimés pour 5 240 votants sur 7 698 électeurs inscrits. Il ne fut pas élu. Il était alors sous-chef de canton à la SNCF. Il se présenta à nouveau aux élections municipales d’octobre 1947 sur la liste communiste. Il obtint 1 277 voix sur 5 249 suffrages exprimés pour 5 472 votants sur 8 686 électeurs inscrits et ne figurait pas parmi les six élus de la liste. Après le décès de l’ancien maire socialiste de Sarreguemines Nicolas Nicklaus en septembre 1949, Oscar Adler fit son entrée au conseil municipal.

En juin 1952, alors qu’il était retraité, il militait toujours au PCF et poursuivait la propagande envers les cheminots sarregueminois. Il se présenta une dernière fois aux élections municipales d’avril 1953 à Sarreguemines sur la liste communiste. Il fut élu en obtenant 1 574 voix sur 6 583 suffrages exprimés pour 6 786 votants sur 8 665 électeurs inscrits.

En juin 1954, il était responsable de la propagande communiste à Sarreguemines et souhaitait installer une bibliothèque à son domicile.

Parallèlement à cet engagement politique, Oscar Adler milita puis occupa des responsabilités au sein de la CGTU. En novembre 1930, il était l’un des dirigeants de l’Union locale unitaire de Sarreguemines. Alors chef d’équipe aux chemins de fer, il était un propagandiste « redouté » des services de police. À partir de mars 1932, il travailla à Herny (Moselle) et retourna en octobre 1934 à Sarreguemines.

En mars 1946, il était vice-président du syndicat CGT des cheminots de Sarreguemines. Le 27 mars 1949, lors de l’assemblée générale des cheminots CGT de Sarreguemines il fut élu au bureau du syndicat où il assurait la fonction de président en remplacement de Louis Raith. Le 12 juin 1949 à Metz, il participa au congrès de l’UD-CGT de la Moselle et fut élu à la commission administrative.

Marié le 17 septembre 1921 à Sarreguemines avec Mathilde Goor (?), il fut père de trois enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9694, notice ADLER Oscar par Pierre Schill, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 21 novembre 2008.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 303 M 77 ; 151 W 190, 821, 822 ; 26 Z 15. — Arch. Com. Sarreguemines, 11 K 2 et 4. — Le Républicain lorrain, 21 septembre 1949. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément