ALBIN Robert

Par Pierre Lapeyre

Né le 28 juin 1925 à Saliès (Tarn) ; tourneur au dépôt SNCF de Toulouse (Haute-Garonne) ; syndicaliste CGT et militant communiste de Haute-Garonne ; membre du bureau national de la Confédération nationale du logement (CNL).

Fils d’un cheminot qui était manœuvre au dépôt de Toulouse, Robert Albin eut d’autres cheminots dans sa famille. En 1939, il entra en apprentissage de tourneur puis exerça ce métier dans l’entreprise de mécanique générale Gontier. En avril 1944, désigné pour le Service du travail obligatoire (STO), ne pouvant rejoindre le maquis, il resta réfractaire dans une ferme du Tarn.

En août 1944 ou en 1945 il adhéra au PCF. En septembre de la même année, il fut embauché comme auxiliaire au dépôt de Toulouse, service Matériel et Traction (MT). En octobre, il prit sa carte syndicale à la CGT. Par la suite il fut nommé aide ouvrier et finit ouvrier qualifié en ayant toujours exercé son métier de tourneur au dépôt de Toulouse.
Robert Albin prit très vite des tâches syndicales à la CGT et reçut une formation locale et régionale qui le conduisirent à assumer en 1953 des responsabilités au comité technique de secteur MT dont il devint le responsable et ce jusqu’en 1964. À ce titre, il fut membre du bureau de secteur CGT des cheminots.

Il assuma de nombreuses délégations : suppléant à la sécurité, délégué suppléant du personnel sédentaire catégorie 31, délégué au comité du travail. Mais c’est surtout au comité mixte du dépôt que pendant de très nombreuses années, en tant que délégué titulaire, il siégea sans discontinuer pour représenter le personnel sédentaire.

Il prit sa retraite en juin 1980 et habitait alors avenue de la Juncasse à Toulouse.

À coté de son engagement syndical, en 1957, il devint membre de la Confédération nationale du logement. En avril 1963 il fut élu président de la fédération de la Haute-Garonne et ce jusqu’en 1981. Il fut membre de la commission nationale en 1966 et membre du bureau national de 1968 à 1980. Il fut également élu représentant des locataires à l’Office public d’habitations à loyer modéré (OPHLM) de Toulouse.

Militant au PCF, il y suivit l’école d’un mois. Secrétaire de la section Toulouse-Centre en 1961, il fut membre du bureau de la section en 1962, puis du comité de section de 1964 à 1968 au moins. Il fut aussi membre de la commission fédérale de contrôle financier du PCF de la Haute-Garonne de 1961 à 1968.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9809, notice ALBIN Robert par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 19 novembre 2008.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Registres du secteur CGT des cheminots de Toulouse. — Arch. comité national PCF. — Témoignage écrit de Robert Albin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément