ALFONSI Charles [ALFONSI Charles, Pierre, Catherine]

Par Jacques Girault et Marie-Cécile Bouju

Né le 25 février 1911 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 11 mars 1993 à Marseille (4e arr.) ; militant communiste à Toulon (Var), journaliste, résistant.

Fils de François Alfonsi, agent municipal de Marseille, et de Félicité Albertini, Charles Alfonsi avait suivi des études secondaires, sans toutefois obtenir le baccalauréat. Il a été radio dans la marine marchande.
Démobilisé à partir du 25 juillet 1940, Alfonsi travailla comme chauffeur pour la Sogima à Marseille, du 1er aout 1940 au 26 janvier 1941. Dès septembre 1940, Germaine Guen et lui participèrent à l’action clandestine du PCF. Alfonsi fut agent de liaison et chargé de l’impression de tracts et de journaux clandestins. Il entra dans l’Armée secrète en janvier 1941.
Le 28 janvier 1941, Alfonsi fut arrêté pour propagande communiste. Après la prison maritime de Toulon, il fut interné au Centre de séjour surveillé de Saint-Paul d’Eyjeaux (Haute-Vienne) en 1943 à la suite d’un arrêté préfectoral du 3 juillet 1941. Il fut interné à la centrale d’Eysses (Lot-et-Garonne), puis à la citadelle de Sisteron. Le 8 juin 1944, il réussit à s’évader et rejoignit les FTPF de Marseille.
Alfonsi remplaça Claire Beau à la direction interrégionale chargée de la presse et de la propagande. Il imprima le journal clandestin La Marseillaise. Il participa à la libération de Marseille.
Au début des années 1950, Alfonsi était employé par la SNEP.
Alfonsi a été décoré de la Croix de Guerre
Il s’était marié le 13 juin 1936 à Marseille avec Fortunée Ben-Haïm dont il divorça en mars 1941 pour épouser Germaine Guen le 28 août 1946. Le couple eut au moins deux enfants. Germaine Guen avait été résistante et avait survécu à la déportation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9849, notice ALFONSI Charles [ALFONSI Charles, Pierre, Catherine] par Jacques Girault et Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 24 mars 2019.

Par Jacques Girault et Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Dép. Var, 7 M 12 2. ⎯ SHD GR 16 P 7225. - site www.eysses.fr/mémorial. ⎯ Note de Jean-Marie Guillon. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément